27 décembre 2012

TARDI: la mémoire d'un prisonnier de guerre.

Les dernières bandes dessinées de JacquesTardi dans "Moi René Tardi Prisonnier de guerre au Stalag IIB" (Castermann 2012) sont

issus des récits tardifs d'un père à son fils après des années de silence! Les prisonniers de la guerre de 39-45 après avoir séjourné quatre ou cinq ans dans des Stalag ou Oflag sont rentrés meurtris, ils ont trouvé:

- du mépris pour n'avoir pas combattu comme en 14, alors qu'ils ont été trahis par leur Etat Major!

- de l'indifférence par rapport auxsouffrances des déportés!

- une vie sociale de jeunes hommes gâchée par des années de vide!

- un monde changé où ils auront de la peine à s"insérer!

Dans tous les cas, beaucoup en se taisant ne s'en sont jamais remis!

Le fils Tardi apès "Putain de guerre I et II" (Castermann 2008) sur les jeunes morts au "champ d'horreur de 14/18" signe un chef d'oeuvre où l'on découvre 70 ans après, ce qu'ont enduré nos pères et grands pères.

Je le remercie.

 

 

Posté par ami entends tu à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur TARDI: la mémoire d'un prisonnier de guerre.

Nouveau commentaire