12 janvier 2013

Réflexions autour du droit au mariage pour tous! La liberté guide nos pas!

elles

Il est pour le moins surprenant qu'à la faveur du mariage pour tous, des goupes ou des individualités se sont emparés du sujet pour faire ressurgir les vieux démons sur la liberté sexuelle et le mariage sacrement de l'Eglise! Parlons-en, je me suis marié devant monsieur le Maire, mon mariage est-il valable? Oui au regard de l'administration! En quoi, le fait d'unir deux hommes ou deux femmes nuirait'il à la qualité du couple? Combien de couples hétérosexuels divorcent en Ile de France? Environ un sur deux en 2011! Les couples homosexuels dureront -ils plus longtemps? Nul ne le sait! Pourquoi seraient ils condamnés à vivre ensemble sans avoir les mêmes droits que les autres couples?

Cela nous amène à la tolérance. D'après un sondage récent (10 janvier 2013), les parents qui sont opposés au mariage pour tous accepteraient d'assister au mariage de leur enfant homosexuel!

Cela me rappelle les appelés pendant la guerre d'Algérie. Les gens ne se sentaient concernés que lorsque leur parent était appelé!

Donc, nous disons intolérance mais aussi égoisme! En fait, l'homosexualité ne passe pas dans une partie de l'opinion et, notamment chez les prêtres et les catholiques qui n'ont basé la famille que sur l'union d'un homme et d'une femme pour procréer. Deux hommes et deux femmes ne peuvent procréer ensemble donc on ne peut pas les marier !Alors, que dire des couples hétéros qui ne peuvent pas avoir d'enfants même par insémination? Le cas d'une femme sans utérus a posé cette question récemment à l'écran! Ce couple s'orientera peut être vers une grossesse autoportée, l'Eglise s'y opposera? .Rien ne dit aujourd'hui qu'un père homo ou une femme compagne d'une mère serait un mauvais "père"? De plus, souvent, l'un des partenaires est plus féminin et l'autre plus masculin.

Dans les quartiers populaires des grandes villes on peut voir des milliers de mères seules qui élèvent tant bien que mal leurs enfants parfois nés d'un père inconnu ou disparu en tous cas absent. Un père alcoolique ou démissionnaire est aussi absent. Que dire d'un couple de cadres supérieurs qui font éduquer leurs enfants par des tiers! Ce sont souvent leurs enfants qui finissent en prison ou qui sombrent dans la drogue et/ou la délinquance. Il est vrai que les enfants des familles aisés ont une chance d'en sortir plus vite.

Rien ne dit que les enfants des couples homosexuels vivraient dans des conditions plus difficiles. Il manquerait l'autorité du père? Les pédopsychiatres et les études (des centaines publiées aux Etats Unis) ne sont pas vraiment tous d'accord pour affirmer que la cellule familiale obligatoire soit un homme et une femme pour la meilleure éducation des enfants!

Dans les tribus africaines ou d'Amazonie entre autres, les enfants sont élevés par les femmes, les pères sont souvent absents de l'éducation, les enfants ne sont pas plus délinquants! Ils le deviennent davantage lorqu'ils émigrent sous nos climats! 

En quoi, l'Eglise devrait-elle intervenir dans un texte visant à légiférer sur le code civil! Quand je me suis marié, le Maire m'a lu des extraits du Code Civil: articles 212, 213, 214, 215 et 220, où il est question des époux qui doivent assurer l'édication des enfants et être solidaires entre autres. Le caractère religieux du mariage n'entrant pas en ligne. Que dire, alors des autres religions où pour certaines, la polygamie est autorisée voire conseillée.

En Afrique de l'Ouest, au Cameroun, en pays Bamiléké, (entre autres), un Chef qui a plus d'autorité que le préfet, dispose de 8 à 10 femmes et, pourtant, ces Chefs sont catholiques très pratiquants. Que dit l'Eglise à ce sujet? L'Eglise tolérerait la polygamie et interdirait les mariages entre époux du même sexe! Bizarre, non?

Il n'y a pas si longtemps, l'Eglise interdisait le mariage religieux a un couple dont l'un ou les deux époux était divorcé. Depuis, je crois que l'Institution a mis de l'eau dans son vin devant le nombre de divorces et de remariages y compris religieux.

On le voit, comme souvent dans l'Histoire la Société et ses pratiques ont précédé les lois et encore plus les commandements de l'Eglise.

En ce qui concerne lesdits commandements, (sans jeu de mots), bon nombre de patrons et de financiers catholiques spéculent sur des valeurs, détruisent des emplois, exploitent des salariés étrangers comme des esclaves.  Bien entendu, après une confession et un acte de repentir, ils obtiennent du représentant de Dieu l'absolution pour ces péchers, somme toute, véniels aux yeux du Christ!

Alors, j'aurais tendance à dire à l'Eglise, pas vous, pas ça! Laissez nous vivre, laissez à nos intitutions le soin de régler l'évolution des moeurs et balayer devant votre porte en nettoyant les écuries d'Augias (prêtres pédophiles et autres scandales financiers), je ne parle pas de l'Inquisition et de la collaboration du Vatican avec Hitler et Mussolini, on attend encore une autocritique voire une condamnation de ces dérives.

Nul ne sait comment se fera cette évolution, mais il y a fort à parier que hommes, femmes hétéros ou homos finiront bien par avoir les mêmes droits et donc les mêmes devoirs. 

A Paris, le 12 janvier 2013

 

Commentaires sur Réflexions autour du droit au mariage pour tous! La liberté guide nos pas!

Nouveau commentaire