11 mai 2013

Guerre en Syrie: La France livrera des armes aux rebelles sans l'accord de l'UE ni de l'ONU! Pourquoi?

Repris sur le blog de Andrée Ogier: http://andree-ogier-pour-deputee.overblog.com/

La stratégie Franco-britannique :

fournir des armes aux rebelles c'est armer ceux que l'on combat au Mali ! 

Où est la cohérence ?

Quels objectifs réels de la France ?

Est-ce l'intérêt du peuple syrien ?

---------------------------

Laurent Fabius a annoncé hier que la France allait fournir des armes aux "rebelles" syriens aux côtés des britaniques, avec ou sans l'accord de l'Union européenne.

    La France et la Grande-Bretagne demandent « aux Européens, maintenant, de lever l’embargo pour que les résistants aient la possibilité de se défendre », a déclaré Laurent Fabius hier à la radio France Info.

À défaut de l’unanimité requise à l’Union européenne pour lever cette mesure, Paris et Londres prendront la décision de livrer des armes, car la France    « est une nation souveraine », a précisé le ministre. 

    Mardi, c'était le Premier ministre britannique David Cameron qui avait déjà indiqué que son pays pourrait se désolidariser de l’embargo de l’UE en cours, en fournissant des    armes à l’opposition syrienne pour lutter contre le président Bachar el-Assad. « Il faut aller très vite » et « nous allons demander avec les Britanniques que la réunion (…) soit avancée », a insisté le ministre    "socialiste" des Affaires étranges, n’excluant pas qu’elle intervienne avant fin mars. « On ne peut pas accepter qu’il y ait ce déséquilibre actuel avec d’un côté l’Iran et la Russie qui    livrent des armes à Bachar et de l’autre des résistants qui ne peuvent pas se défendre », a fait valoir Laurent Fabius. « Lever l’embargo, c’est un des seuls moyens qui restent    pour faire bouger politiquement la situation », a-t-il estimé. 

Laurent Fabius n'a t'il pas honte de s'engager dans une voie qui va accentuer le nombre de morts civils et la dureté des affrontements en Syrie ?

    Faire mine de croire que les rebelles sont les "gentils" et le gouvernement légal syrien le "méchant", c'est aller à l'encontre de toutes les informations qui ont fini par percer le silence médiatique, grâce à internet, ces derniers mois. 

    Les images et témoignages se sont accumulés qui montrent des exactions des "rebelles" contre les civils syriens accusés de soutenir le pouvoir en place (et pourquoi pas ?) ou parce qu'ils sont alaouites, druzes, chrétiens ou kurdes.

On ne compte plus les exécutions sommaires, les cas de décapitations de civils et de prisonniers, les preuves de    pillages de maisons, d'usines, de sites archéologiques et de silos alimentaires, notamment près de la frontière turque par où partent les résultats des rapines. Et que dire des attentats qui ensanglantent régulièrement Damas et qui visent essentiellement des civils, tuant principalement des femmes et des enfants ? 

    Qui peut nier aujourd'hui que la rébellion syrienne a échappé à ses promoteurs syriens et que ce sont désormais des groupes islamistes armés liés à Al Qaïda qui mènent le combat    ? Al Nosra en tête. 

    C'est d'ailleurs un député laïc turc (opposé au gouvernement islamiste de Erdogan) qui affirmait cette semaine que près de 70 000 combattants étrangers, de 23 pays différents, étaient entrés en Syrie via la Turquie pour rallier la rébellion. 70 000 combattants étrangers ! Et on parle de rébellion du peuple syrien ?

Que dirait la France si 70 000 combattants étrangers, formés et armés par des pays étrangers, venaient "libérer" des villes et villages, attaquer des casernes, assassiner des militants UMP ou PS car proches du "régime" ?... 

    Comment un ministre peut-il mentir sur l'approvisionnement en armes des combattants anti-gouvernementaux en Syrie alors que Turquie, Qatar et Arabie Saoudite fournissent argent et armement à ces combattants depuis des mois ? L'armée syrienne a même mis la main sur du matériel israélien, ce qui n'aurait rien de surprenant si l'on considère que la Syrie reste aujourd'hui le seul pays arabe qui défende réellement la cause palestinienne

    Laurent Fabius n'est pas un sot. Il sait ce qu'il fait et il a, de toute façon, l'accord de son gouvernement. 

Laurent Fabius sait pertinemment que ces armes fournies aux rebelles finiront dans les mains de combattants islamistes, ceux que la France retrouve face à elle au Mali. C'est    exactement ce qu'il s'est passé avec le conflit libyen mené par... la France de Sarkozy et... la Grande Bretagne de Cameron. Tiens ! Tiens ! 

    En 2011, face au gouvernement libyen, c'est la droite française, avec le soutien des socialistes, qui avait déclenché les hostilités. Sur le dossier des Affaires étrangères également, le changement, ce n'est pas pour maintenant ! 

    Chacun sait que la situation en Syrie est bien plus complexe que l'opposition entre gentils rebelles et méchante dictature que nous vendent les médias et les gouvernements occidentaux. 

Soutenir en Syrie les islamistes, c'est recommencer des politiques qui ont mené au désastre en Afghanistan dans les années 80, ou en Libye en 2011.

    Au moment où une partie de l'opposition au gouvernement syrien reprend contact avec celui-ci pour de premières négociations, la France et le Royaume-Uni souhaitent jeter de l'huile sur le feu en accentuant l'armement des rebelles les plus radicaux.

Cela sent la course de vitesse pour éviter toute solution politique au conflit et provoquer un embrasement général en Syrie.

Tant pis pour le peuple syrien

    Nos gouvernements successifs se sont sérieusement engagés au côté d'une rébellion syrienne aujourd'hui largement dominée par les islamistes et soutenue publiquement par les pires monarchies    wahhabites et islamistes du Golfe, le Qatar en tête. La raison de cet engagement reste obscur mais il ne sert ni les intérêts du peuple français, ni ceux du peuple syrien. 

La France ne doit pas fournir d'armes aux rebelles syriens. Au contraire, elle doit œuvrer au rapprochement politique des différentes parties en présence, qu'il s'agisse du gouvernement    officiel et légal du pays comme de l'opposition démocratique, celle de l'intérieur, comme celle de l'étranger.

Syrie---Decapitation-civil-par-enfant.jpg

Décapitation d'un prisonnier par un enfant     sous la surveillance de militants rebelles islamistes (extrait d'une vidéo de propagande de nos "alliés" de septembre 2012)

Surie---Attentat-Al-Nosra---Universite-Alep-150113.jpg

Attentat à l'université d'Alep - 15 janvier 2013 87 morts, essentiellement des étudiants Attentat revendiqué par le Front Al Nosra (notre allié !)

Commentaires sur Guerre en Syrie: La France livrera des armes aux rebelles sans l'accord de l'UE ni de l'ONU! Pourquoi?

Nouveau commentaire