Hommage à Mandela et aussi à ceux qui se sont battus en France pour sa libération.

Quand en 1981 Mitterrand est élu Président de la République Française un immense espoir naît parmi les militants communistes et surtout les jeunes qui oeuvrent depuis plus de dix ans à la libération de Mandela.

Hélas, non seulement le gouvernement Fabius ne rompt pas ses liens économiques avec la dictature de l'Apartheid, mais elle les conforte jusquà 25% de plus en 1984.

Des manifestations permanentes sont organisées devant l'Ambassade d'Afrique du Sud à Paris et même l'Ambassade est prise d'assaut par les jeunes communistes qui prennent les journalistes à témoin et inscrivent le nom de Mandela sur les murs. La plupart des militants communistes portent le badge en laiton au revers de leur veste à l'effigie de Mandela. L' Humanité exige la libération du plus ancien prisonnier politique du monde.

Selon un sondage réalisé par ce journal, 75% des sondés ignorent l'existence de Mandela et même de l'Apartheid.

C'est dans cette période que j'ai participé à une opération de la CGT de boycott des oranges "Outspan" importées d'Afrique du Sud et vendues en France. Il s'agissait de rentrer dans des entrepôts de Rungis, de vider les colis sur la chaussée et de filmer l'événement. Maheureusement, les fuites ont permit aux CRS d'arriver en même temps que nous et de nous prendre sur le fait. Plusieurs d'entre nous ont réussi à ruser grâce à la bonne connaissance de cette zone.

Beaucoup ont été poursuivis pour vol, dégradations, viol de propriété privée, etc...d'autres furent licenciés, les grossistes et mandataires du MIN, la Préfecture aidés de la Justice n'ont pas pardonné cette action. Sans doute, bon nombre d'entre eux versent une larme de crocodile au grand homme....

Lors de la visite de Mandela en France en 1990, il a demandé à être reçu par l'Humanité et le PCF avant de l'être à l'Elysée, n'ignorant rien de l'investissement de ceux qu'il a appelé "camarades"!

Commentaires sur Hommage à Mandela et aussi à ceux qui se sont battus en France pour sa libération.

    Je me souviens d'une manif pour le boycott demandé par l'ANC , contre l'importation de charbon sud-africain par le gouvernement socialiste (donc 84/85), alors que ce même gouvernement faisait fermer les puits du Nord. A une délégation le chargé du mauvais coup (je crois que c'était une commission du commerce du charbon) avait fait valoir que c'était un problème humanitaire, le gouvernement français ne voulait pas que le peuple sud-africain souffre d'un boycott économique. Ah!!! l'hypocrite

    Posté par jack77, 07 décembre 2013 à 19:04 | | Répondre
Nouveau commentaire